http://chateaubercy.wifeo.com/

LE CHATEAU DE BERCY
SOUS LES REGNES DE LOUIS XIV ET LOUIS XV




     
 Venez découvrir l'un des plus méconnus des châteaux disparus d'Ile-de-France, situé aux portes de Paris, dont l'intérieur nous est parfaitement documenté.

 
 
 


LES DESSINS DE FROELICHER
 

Nous avons publié dans la page "Le château / Intérieur" les différents dessins de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866) concernant les parois identifiables des boiseries du château de Bercy. Nous ne les rappelons pas ici et y renvoyons le lecteur.

Nous souhaitons ici publier l'ensemble des autres dessins de Froelicher au sujet de Bercy, conservés désormais au Cabinet des Dessins du musée du Louvre.






 
LES GRILLES ET BALUSTRADES
EN FER FORGE (EXTERIEUR)




La grille du château de Bercy du côté de l'entrée



Grille du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Cette grille doit être celle installée du côté de l'entrée.







Insertion de la grille dans la porte d'entrée du château de Bercy
Schéma de l'auteur, 4 septembre 2011.

L'insertion de la grille de Froelicher, dans l'emplacement de la porte d'entrée cintrée du château de Bercy du côté de l'entrée, correspond parfaitement : ainsi, nous connaissons le motif exact de la grille d'entrée, qui semble être d'ailleurs la seule grille installée au sein du château.








Essai de restitution intégrale de la grille d'entrée du château de Bercy
Dessin de l'auteur, 4 septembre 2011.

Cette grille devrait être conservée de nos jours.
Nous espérons que ce site puisse aider à la localiser.

Si vous êtes le propriétaire de cette grille, surtout contactez-nous !








Les balustrades en fer forgé



Schéma d'une balustrade du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Froelicher ne prend que quelques mesures,
mais celles-ci suffisent à obtenir l'ensemble des informations nécessaires.









Détail d'une balustrade du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Ce dessin est une représentation parfaitement fidèle
des ouvrages en fer forgé installés aux pieds des portes-fenêtres de Bercy.
La réalisation de cette balustrade est particulièrement réussie.










Détail d'une autre balustrade du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Cette balustrade, dont le tracé est plus original que la précédente,
n'en a pourtant que beaucoup moins de charmes.









Schéma d'une balustrade du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

L'artiste a pris soin de noter les mesures exactes de l'ouvrage.









Schéma d'une balustrade du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Cette planche résume les différentes réalisations en fer forgé.

Sur la gauche se retrouve la grille ci-dessus rappelée, surmontée d'un mascaron féminin.
On retrouve d'ailleurs cette sculpture sur la gravure de Mariette (voir ci-dessus).







LES DETAILS DES FRISES
AU NIVEAU DES CORNICHES





Détail d'une frise du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Le dessin, bien que schématique, nous restitue tous les charmes de la composition.
Le couple central suit une représentation en forme pyramidale. Des enfants l'encadrent.
Il faut souligner tout le jeu d'animation et d'assymétrie de ces réalisations exceptionnelles.










Détail d'une frise du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Cette autre dessin nous montre une femme carressant un cygne :
faut-il y voir une référence aux amours de Léda et Jupiter ?










Détail d'une frise du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Au centre, le monstre essaye de dévorer un insecte !
La végétation pousse littéralement des arabesques géométriques.










Détail d'une frise du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Deux enfants s'amusent avec les motifs géométriques de la corniche,
qui se transforme ainsi en balançoire ! Sur la droite un dragon semblable à l'image précédente.











Détail d'une frise du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

La qualité de ce relevé est plus mauvaise que celle des précédents.








L'EXTERIEUR DU CHATEAU



Divers éléments de décors extérieurs du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

On trouve ici le détail de mascaron, chapiteaux et consoles du château.
Le mascaron bacchique est à rapprocher de ceux du Château Neuf de Meudon.









Mascaron d'homme mûr avec cornes
Stockholm Museum

Nous rapprochons ce dessin du mascaron précédent du château de Bercy. ( vu le 12 octobre 2011).
Ces deux sculptures sont extrêmement proches l'une de l'autre.









Détail de l'architecture extérieure du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Ce dessin doit être rapprocher des détails du tableau de Martin conservé au château de Brissac.








LES TABLES



Détail du centre d'une table du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Le dessin détaille le mascaron central d'une table installée dans le château.




 

Deux tables provenant du château de Bercy
Gravures publiée par Justin Storck, 1900. 

Le dessin de Froelicher semble reproduire la seconde table publiée ci-dessus.







Table-console à huit pieds, vers 1713, provenant du château de Bercy.
Chêne doré ; marbre portor
H. : 0,88 m. ; l. : 1,85 m. ; Pr. : 0,75 m.
Musée du Louvre, Département des Objets d'art OA 5049
Versement du Mobilier national en 1901


La table-console du Louvre révèle la généralisation du mobilier doré ainsi que le style des ornemanistes à la fin du règne de Louis XIV. Elle a été acquise par Napoléon III en 1860. Nous ne savons pas de quelle pièce provient cette table, mais il est fort probable qu'elle ait été exécutée par Degoullons et ses associés, responsables en tant que sculpteurs en bâtiment de la fabrication des meubles de menuiserie.

Une table-console caractéristique des années 1710 :
La table repose sur huit pieds rassemblés deux à deux et reliés par une entretoise en X. La ceinture est complètement sculptée et ornée, au milieu de chaque côté, de cartouches. Celui de la façade a été buché et devait porter les armes des Malon de Bercy. Ces cartouches sont similaires à ceux que l'on voit dans le livre de l'ornemaniste Pierre Le Pautre, Livre de Tables qui sont dans les appartements du Roy sur lesquels sont posés les bijoux du Cabinet des médailles (vers 1700). Ce type de table-console sur huit pieds accostés, reliés par une entretoise se retrouve dans le même ouvrage. Ces tables servaient dans les galeries à présenter les vases, les petits bronzes ou les pièces précieuses d'une collection. En revanche les quatre paires de pieds ne sont plus en forme de gaine comme chez Le Pautre mais mouvementées et agrémentées de têtes de femmes et de coquilles. Enfin, tout le décor sculpté est fait d'ornements plus proches de la Régence comme les rinceaux fleuris, les palmes, les coquilles et ces bustes féminins.


Un style repris :
Cette table présente une forme encore imprégnée des années 1690-1700 sur laquelle sont venus se greffer des éléments annonçant le style Régence. Tant par ses boiseries que par les pièces de mobilier connues, le château de Bercy est emblématique du passage du style Louis XIV au style Régence. Entrée très tôt dans les collections nationales, la table-console de Bercy connut un vif succès et suscita des copies exécutées à la fin du XIXe siècle.

Notice de Muriel Barbier (Musée du Louvre)







LES AUTRES DESSINS (DIVERS)



Cheminée du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.










Détail de boiseries du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.









Détail des armes de Malon de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Le M des Malon est très facilement décelable.








Chapiteau corinthien et autres relevés
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.










Détail de l'agencement des boiseries du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

On retrouve déjà ce type de représentation de travail des boiseries dans l'Encyclopédie.










Détail de l'agencement des boiseries du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Ce dessin est dans la même veine que le précédent.
Sa légende le rend précieux.











Détail de boiseries du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Cette sculpture semble située en haut d'un trumeau.










Détail de boiseries du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Froelicher nous détaille les jeux subtils des feuilles d'acanthe.











Détail de boiseries du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

On retrouve ici l'agencement de panneaux, les mesures d'une porte,
ainsi que le détail d'un cadre de glace.











détail de boiseries du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Le tracé de la fenêtre en haut à droite est assez intriguant.









détail du motif du haut des cadres de boiseries du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Ce relevé des motifs du haut des cadres est mentionné comme concernant le "Grand Salon".










détail de boiseries du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Ce relevé est parfaitement métré.











détail de boiseries du château de Bercy
dessin de Joseph-Antoine Froelicher (1790-1866)
Cabinet des dessins du musée du Louvre.

Nous finissons cette liste par ce petit dessin à peine ébauché.




 
Afficher la suite de cette page
Créer un site
Créer un site